Libellés

mardi 6 novembre 2012

L'information scolaire - Robert Doisneau (1956)



Robert Doisneau, photographe majeur du XXème siècle, a marqué son époque grâce à ses clichés en noir et blanc d’anecdotes et de petites histoires. Amusants, tendres et bienveillants, il ne faut cependant pas en oublier leur côté nostalgique et dénonciateur que le photographe tenait à faire passer à travers son œuvre.
Cet artiste, mondialement connu pour son « Baiser de l’hôtel de ville », est l’auteur de la photographie en noir et blanc intitulée « L’information scolaire », qu’il a réalisée en 1956 dans l’école de la rue Buffon, dans le Vème arrondissement de Paris. Elle fait partie d’une grande série réalisée sur les écoliers de Paris, durant les Trente Glorieuses, période d’après-guerre (la Seconde Guerre Mondiale) durant laquelle la France a connu une très forte croissance économique ainsi que de nombreuses mutations sociales. Il existe différents formats et cadrages disponibles pour cette photographie.

À travers cette photographie, Robert Doisneau a voulu retransmettre aux plus vieux la nostalgie de leur jeunesse passée sur les bancs de l’école et aux plus jeunes leur quotidien d’un point de vue tendre et amusant. En effet, malgré l’époque, l’attitude des élèves lors des contrôles ne change pas. Nous pouvons donc facilement nous identifier à eux en nous imaginant un décor adapté à l’époque à laquelle nous vivons. Le photographe a pris la peine, en mettant en scène les enfants, de rassembler dans sa photographie tous les élèves « types » d’une classe pendant une évaluation : l’élève qui réfléchit les sourcils froncés, celui qui se gratte la tête, celui qui est concentré sur sa copie et bien entendu, l’élève qui triche sur son voisin ! Ainsi, chacun peut se retrouver dans cette photographie à travers « son double des années 50 ».

Si l’on replace cette photographie dans le contexte de la période à laquelle elle a été prise, les Trente Glorieuses et donc le baby-boom, on peut aussi penser que Robert Doisneau a voulu montrer à la population de l’époque que l’école était indispensable pour les enfants. En effet, le fait de les instruire leur permettrait plus tard de prendre en main le destin de la France pour éviter de nouvelles catastrophes, comme la Seconde Guerre Mondiale qui s’est terminée quelques années plus tôt. De nos jours, cette photographie garde tout son sens. Elle nous rappelle que les enfants son le centre de la société et que leur éducation joue un rôle décisif dans le développement de celle-ci.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire