Libellés

mercredi 14 novembre 2012

Bric-à-Brac d'Oeuvres

I was a rich Man's Plaything - Eduardo Paolozzi(1947)

Just what is it that makes today's homes so different, so appealing ? - Richard Hamilton (1956)

Oh Alright - Roy Lichtenstein(1964)

Spray - Roy Lichtenstein

Love - Robert Indiana (1966)

Gold Marilyn Monroe - Andy Warhol (1962)


Marilyn - Andy Warhol (1937)


Mickey Mouse - Andy Warhol (1981) 


Double Elvis - Andy Warhol (1963)

Campbell's Soup Cans - Andy Warhol (1962)

Savarin - Jasper Johns (1982)


Large White Numbers - Jasper Johns (1958)


Flag - Jasper Johns (1954-1955)


Target with Fours Faces - Jasper Johns (1955)

Qu'est-ce que le Pop Art ?


Le Pop Art est un mouvement artistique qui trouve son origine en Grande-Bretagne au milieu des années 1950, sous l'impulsion de Richard Hamilton et Eduardo Paolozzi.

Au tout début des années 1960, le Pop Art américain émerge avec Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg ou encore Jasper Johns. C'est surtout cette branche américaine qui va populariser ce courant artistique devenu majeur, qui questionne la consommation de masse de façon agressive comme Claes Oldenburg. Il s'agit principalement de présenter l'art comme un simple produit à consommer : éphémère, jetable, bon marché…


Pour plus d'informations sur le mouvement Pop Art :

Photographies - Robert Doisneau

Amour et barbelés (1944)
Les Frères, rue du Docteur Lecène - Paris (1934)

Les mégots, Paris (1956)
La lessive du marinier (1961)
Le remorqueur du Champs de Mars, Paris (1943)

Les jardins du Champs de Mars, Paris (1944)

Tour Eiffel et Statue de la Liberté (1932)

La première maîtresse - Paris (1935)

Les tabliers de la rue de Rivoli - Paris (1978)
Librairie Vullin, passage Jouffroy (1981)

Pornichet, août 1959 (1967)
Camouflage - Paris (1944)
Lancer de tracts, rue Henri Monnier (1944)

Le baiser de l'hôtel de ville - Paris (1950)

Galerie Vivienne (1981)

Toutes les photographies de Robert Doisneau sur son site officiel :
http://www.robert-doisneau.com/fr/


mardi 13 novembre 2012

Reid Miles, graphiste majeur du XXème siècle.



Du milieu des années 50 à la fin des années 60, alors âgé d’une vingtaine d’années, il travailla en tant qu'assistant de John Hermansader qui était le directeur artistique de la marque Blue Note. Le travail de John H. était charmant, mais il manquait un coup de poing certain que Miles allait offrir. Initialement, Miles voulait juste maintenir et perpétuer la tradition stylistique qu'Hermansader avait commencée. Mais finalement, Miles s'éleva lui-même au rang de directeur artistique. Il réalisa la conception des pochettes de disques de la marque. Blue Note Records était alors un label qui sponsorisait les artistes de jazz. La force qui se dégagea de ses créations renforça l’image globale de la marque et permit à l’industrie musicale de constater que le graphisme pouvait non seulement présenter un artiste, mais aussi vendre sa musique.



Miles trouvait sans cesse de nouveaux moyens de développer l’expressivité de la typographie des pochettes. Il travaillait le texte de la couverture un peu comme un musicien de jazz improvise à partir d’une mélodie. Sur ces pochettes, le mouvement était souvent créé par des répétitions, et des contrastes inattendus, des changements de dispositions ou de relations au gabarit ou à ligne de pied. Ses pochettes étaient souvent en noir et blanc, avec une association d’un texte et d’une image, mais il y ajoutait une pointe de couleurs afin d’ajouter de l’audace et de transmettre sa vision novatrice du jazz de l’époque.

Richard Cook disait de lui : « Il ne s'est jamais établi dans une police de caractère ou dans un système ».

Reid Miles a travaillé pendant une dizaine d'années en collaboration avec Francis Wolff. Francis Wolff a émigré à New York, après une carrière de photographe commercial en Allemagne, dans les années 40 où son ami Alfred Lion a fondé le label Blue Note Records la même année. Il rejoignit ce dernier à la direction du label jusqu’en 1967, année où Alfred Lion prit sa retraite.  Francis Wolff, de par ses photos et Reid Miles de par son audace et sa créativité ont révolutionné le monde de la pochette de disque.  
Il arrivait aussi que Reid Miles fasse appel à d’autres artistes comme le peintre Andy Warhol et Johnny Griffin.

Collaboration avec Francis Wolff
Reid Miles a créé plus de 500 pochettes sur une période de 11 ans. Il est, pour un grand nombre, Blue Note. Le catalogue Blue Note repris en 1985 by Capitol Records a été réédité en conservant les pochettes originales, ce qui permet aux amateurs de continuer à admirer les montages conçus par celui qui reste le plus talentueux et le plus novateur des designers de la musique populaire.
Aujourd’hui, ses conceptions originales sont encensées par tous et sont même à nouveau copiées par les artistes contemporains de Hip Hop ou d’Acid Jazz.
Décédé le 2 février 1993, il a laissé une marque indélébile dans le monde du design graphique du XXème siècle. 

video


mercredi 7 novembre 2012

Guggenheim Museum, New York.


Le musée Guggenheim de New York tient son nom de son fondateur Solomon R. Guggenheim, qui démarra une collection d’œuvres d’art non-figuratif (qui puise son inspiration dans la pensée pure et non dans la réalité tangible) à la fin des années 20. Il entreprit alors de créer un musée pour exposer ces œuvres : celui-ci ouvrit pour la première fois ces portes au public le 21 octobre 1959.

Tout d’abord, le Guggenheim est devenu un monument incontournable de la ville de New York grâce à son architecture originale. En effet, il a été le premier musée a proposé une architecture moderne pour exposer sa collection. Sa construction débuta en mai 1956 et dura environ 2 ans. Imaginé par l’architecte Frank Lloyd Wright, cet édifice a une forme en spirale, surmontée par une coupole en verre. L’idée de cet architecte était que les visiteurs débutent leur visite par le haut du bâtiment, ils devaient donc au préalable prendre l’ascenseur qui les mènerait au dernier étage. Ils descendraient ensuite la rampe circulaire tout en découvrant les œuvres exposées. Cela évitait donc que les visiteurs retournent sur leurs pas à la fin de la visite, comme dans les musées traditionnels.



De plus, ce musée présente une collection originale et hors du commun. Son premier nom était The Museum of non-objective painting, c’est-à-dire « le musée de la peinture non-figurative ». Il a en effet été crée pour accueillir une collection d’œuvres avant-gardistes, c’est-à-dire qui cherchent l’innovation radicale et sont donc en avance sur leur époque. Les œuvres couvrent la fin du 19ème siècle à nos jours. Elles sont pour la plupart non-figuratives et font parti de plusieurs mouvements artistiques tels que l’impressionnisme, le post-impressionnisme, la peinture française moderne, l’art minimal, post-minimal et conceptuel, le surréalisme … Ce musée regroupe des œuvres de nombreux artistes célèbres tels que Vassily Kandinsky, Marc Chagall, Piet Mondrian, Pablo Picasso, Vincent Van Gogh, Edouard Manet, Camille Pissarro, Joan Miro, Paul Klee …

Upward, Kandinsky (1929)
La Muse, Brancusi (1909)

Sans titre, Rothko (1949)
Le Guggenheim est donc original par son architecture moderne et sa collection d’avant-garde. Néanmoins, il fut beaucoup critiqué notamment car on reprochait à Wright d’avoir construit un bâtiment qui ne mettait pas en valeur les œuvres exposées. L’architecte se défendit en répondant que son but était que : « L’édifice et la peinture forment une belle symphonie ininterrompue encore jamais rencontrée dans le monde de l’Art ». La célébrité de ce musée original témoigne aujourd’hui de l’audace de Frank Lloyd Wright.



mardi 6 novembre 2012

MoMA, Museum of Modern Art.



Le Museum of Modern Art (MoMA) est un musée d'art moderne et contemporain inauguré en 1929 et aujourd'hui situé dans le quartier de Midtown Manhattan dans la ville de New York, aux États-Unis.
Inauguré en 1929, le musée accueillait plus de 3 millions de visiteurs en 2010, ce qui en fait la troisième institution la plus visitée aux États-Unis après le Metropolitan Museum of Art (New York) et la National Gallery of Art (Washington). L'institution conserve l'une des plus importantes collections d'art moderne et contemporain au monde avec celle du Centre Georges Pompidou (Paris) et la Tate Modern (Londres). 

La collection du MoMA est riche de nombreuses productions artistiques modernes et contemporaines dans des domaines aussi divers que la peinture, la sculpture, le dessin, mais aussi la photographie, le design, la vidéo et le film puisque le MoMA a commencé à collecter ses premiers films en créant en 1935 une bibliothèques du film. 
Il faut aussi compter sur les très riches archives documentaires, que ce soit les archives des expositions et activités du MoMA ou les bibliothèques spécialisées telle que celle consacré aux arts modernes et contemporains latino-américains.

Flag - Jasper Johns (1954-1955)

You Can't Lay Down Your Memory Chest of Drawers - Tejo Remy (1991)

Les Demoiselles d'Avignon - Pablo Picasso (1907)

OOF - Edward Ruscha (1962)



MuMO, musée mobile.




Le MuMo est un musée mobile d’art contemporain destiné aux enfants du monde sur la thématique du « Vivre ensemble ». Il a été imaginé en 2010, et, pour sa première édition, d’octobre 2011 à juin 2012, il parcourra la France, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Bénin et le Sénégal.
Il se présente sous la forme d’un container posé sur un camion, et peut donc voyager sur les routes du monde, par bateau et par camion. Il se transforme ensuite en musée où les enfants peuvent découvrir différents univers comme la peinture, la sculpture, l’installation, la vidéo, le design …


La collection que le musée renferme est constituée d’œuvres spécialement conçues à cet effet par des artistes tels que James Turell et son installation lumineuse, Jim Lambie et son parterre multicolore ou encore Huang Yong et sa sculpture en forme de rhinocéros. Certains artistes travaillent directement sur le musée lui-même afin de le rendre original et attrayant.

Le MuMo est donc original, d’une part, par son lieu d’exposition, le container, qui est posé sur un camion. D’autre part, il peut voyager à travers le monde puisqu’il est mobile, d’où son nom : le MuMo, musée mobile. 

Pour plus d'informations :